février 05, 2023

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Violences verbales, les salariés portent plainte

11h28 :

ballou3

 

« Les employés sont des négros et viennent chez moi comme des mendiants. Je suis si riche et un demi-dieu, vous êtes des voleurs, bordel de merde…”. Ce langage fleuri appartiendrait à Mehboub Ballou, directeur général de l’entreprise éponyme.
Excédés d’être traités de la sorte, les salariés ont déposé plainte auprès du procureur de la République, du commissariat de police ainsi que de la gendarmerie. La violence verbale conjuguée à la menace du non-paiement des heures supplémentaires sont dénoncées par la CGTma, cette dernière pointant la situation « infernale » et les conditions de travail de travail devenues « insupportables ». Le contenu de la plainte n’est pas agressif et se retranche derrière l’Accord du 17 juin 2011 relatif au harcèlement et à la violence au travail. Le malaise est profond et intervient quelques mois après le départ de l’ancien directeur général Safdar Ballou. Selon l’un des salariés, Mehboub Ballou aurait déjà été condamné par le tribunal de Mamoudzou pour violence verbale à l’encontre d’un inspecteur de la DIECCTE, propos confirmés par l’intéressé. Pour l’heure, la justice suit son cours.

Plus d’informations dans l’édition de France Mayotte matin

ballou2 ballou1

Articles associés