décembre 04, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Violences urbaines : Prison pour 3 émeutiers

21h41 :

Capture d’écran 2016-04-13 à 21.34.17

COMMUNIQUE DE PRESSE du Procureur de la République :

A la suite des violences urbaines qui secouent, depuis plusieurs jours, les quartiers du sud de Mamoudzou, trois personnes, interpellées hier par les services de police, ont été jugées cet après-midi à l’audience de comparutions immédiates du tribunal correctionnel.

L’une d’entre elles a été condamnée à 8 mois d’emprisonnement et placée sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Majicavo pour :

– Fabrication d’engin explosif ou incendiaire ;

– Violences sur fonctionnaires de police ;

– Participation à un attroupement armé en ayant le visage dissimulé.

La seconde, inconnue jusqu’ici de la justice, a été condamnée à 6 mois d’emprisonnement et placée sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Majicavo pour :

– Violences sur fonctionnaires de police ;

– Participation à un attroupement armé en ayant le visage dissimulé.

Une troisième personne, également inconnue de la justice jusqu’ici, jugée pour participation à un attroupement armé en ayant le visage dissimulé, a été condamnée à un mois d’emprisonnement et placée, à son tour, sous mandat de dépôt.

D’autre part, l’auteur d’un vol de téléphone portable, qui serait l’un des éléments déclenchants de ces violences entre quartiers, a été interpellé et sera déféré au parquet à l’issue de sa garde à vue.

Toute autre personne qui serait arrêtée dans le cadre de ces violences urbaines en train de commettre des agressions, des dégradations ou de participer, armée, à des attroupements destinés à troubler l’ordre public sera, de la même façon, l’objet de poursuites devant le tribunal correctionnel.

 

Articles associés