décembre 06, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Une quarantaine de professionnels de santé interpellent les candidats aux élections

A quelques jours du premier tour des élections cantonales, une quarantaine de professionnels de santé inquiets du contexte sanitaire de Mayotte, viennent d’adresser une lettre ouverte à l’ensemble des candidats.

En effet, à une heure où l’épidémie locale de Covid recule et que tous les efforts se concentrent sur les vaccinations, ils demandent : “qui s’occupe de la Santé, avec un grand S, des Mahorais ? Qui même s’en préoccupe ?

En clair, ils dénoncent une pénurie de soins à tous les niveaux (maternité, radiologie, ORL, ophtalmologie, consultations spécialisées, etc…) que ce soit à l’hôpital ou dans le secteur libéral ou associatif.

Sur le terrain, auprès des malades et de leurs proches, les infirmiers libéraux constatent l’aggravation des pathologies chroniques en ayant de moins en moins de recours. L’accès aux soins hors Mayotte est entravé par les motifs impérieux et l’obligation vaccinale anti-covid, mesures profondément discriminatoires imposées à la population de Mayotte” décrivent les professionnels de santé.

Ainsi, face à une situation sanitaire qu’ils jugent très grave, ils posent une question aussi claire que simple : “Chères candidates, chers candidats, nous sommes pour le moins « surpris », qu’au cœur d’une crise sanitaire de cette ampleur, aucun d’entre vous n’ait porté la Santé sur le devant de la scène publique. Etes-vous à ce point désintéressés du bien- être de la population que vous aspirez à représenter ?

Les mots claquent et veulent interpeller, alors la lettre ouverte s’achève sur une affirmation qui fait froid dans le dos : “ Nous vous prions, chères candidates, chers candidats, de prêter oreille aux maux et aux besoins de santé des Mahorais, tafadali, car si nous ne réagissons pas rapidement, notre île court à la catastrophe sanitaire réelle.

Articles associés