juillet 19, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Une nouvelle affaire de corruption éclabousse le gouvernement malgache

Alors qu’ils étaient en Grande-Bretagne pour négocier le renouvellement de licences d’exploitation pour un groupe luminier britannique présent à Madagascar depuis de très nombreuses années, la directrice de cabinet du président malgache et un français ont été arrêtés par les forces de l’ordre britanniques pour suspicion de corruption.

Selon nos informations, c’est le groupe minier lui-même qui aurait alerté les forces de l’ordre quand les 2 négociateurs ont tenté d’obtenir un pot-de-vin d’un montant évalué à 260 000 francs suisses pour le renouvellement de licences d’exploitation, ils auraient également demandé une participation au capital de l’entreprise. Le groupe britannique GemFields est présent depuis 2008 à Madagascar et il est autorisé à extraire des pierres précieuses et semi-précieuses dans le pays.

Une nouvelle affaire de corruption du plus mauvais effet pour le président de la République à quelques semaines des élections présidentielles.

Articles associés