Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Une affaire de “kidnapping” qui tourne aux manifestations à Mtsamboro

Samedi dernier dans le quartier Micteni entre Longoni et Bouyouni sur les terrains de l’ancienne société Bambao, une fête a été organisée, comme tous les ans, à savoir la Fatiha de Micteni mêlant à la fois les traditions culturelles et religieuses. Il s’agit d’un grand moment de convivialité organisé par l’association des agriculteurs qui espère obtenir la titrisation desdits terrains de la Bambao.

C’est alors qu’un petit garçon âgé de 10 ans s’est approché de son papa en pleurant tout en expliquant qu’il avait été agressé et que son téléphone portable avait été volé. Le père de famille et un de ses proches sont alors partis à Bouyouni pour mener leur enquête et tenter de récupérer le téléphone dérobé. Ils kidnapperont donc la mère et le frère du voleur suspecté afin de faire pression sur lui et récupérer le butin du fric-frac. Les kidnappeurs seront alors interpellés par les gendarmes.

Or, les invités de la fête se sont mobilisés face à la brigade de gendarmerie de Mtsamboro en guise de protestation contre les arrestations, estimant que rien de mal n’avait été fait. La manifestation a été si forte que le conseiller départemental du canton Abdoul Kamardine et le maire de la commune Lhaitidine Ben Saïd ont dû intervenir afin de ramener le calme. L’un des deux hommes arrêtés sera relâché samedi soir et le second dimanche matin. Quelle aurait alors été la démarche à suivre ?

Elle est simple. Plutôt que de partir à la recherche du délinquant et de séquestrer des personnes qui n’avaient d’autre tort que d’être des proches du voleur, il aurait tout simplement fallu demander à la jeune victime le signalement de son agresseur et d’en faire mention à la gendarmerie avant de déposer plainte. La justice personnelle n’apporte jamais rien de bon et celle-ci n’a d’ailleurs pas sa place dans un état de droit. Seulement, la colère et la lassitude face aux actes de délinquance si récurrents finissent par achever la patience de la population qui ne souhaite plus entamer les démarches légales et estime qu’il est plus rapide de se débrouiller seul. Certes, mais cela peut finir pas coûter très cher…

Articles associés