novembre 28, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un chantier illégal au port mais autorisé à se poursuivre

Les travaux du quai n°1 du port de Longoni ont débuté il y a quelques semaines alors même que les procédures administratives obligatoires n’étaient pas bouclées, notamment en matière d’instruction dans le cadre de la loi sur l’eau. Motif : il fallait aller vite pour répondre aux attentes si fortes produites par le Mozambique et ses ressources gazières.

Comme quoi, tout est possible quand la raison économique est si importante.

Qu’à cela ne tienne, la préfecture vient de publier un arrêté relatif aux mesures conservatoires encadrant les aménagements des infrastructures portuaires de Longoni. Arrêté qui souligne d’ailleurs l’irrégularité du chantier débuté et rappelle que le préfet a le pouvoir de mettre à l’amende le département ou de suspendre les travaux. Mais il est clairement indiqué que compte tenu de l’importance du projet, cela ne sera pas le cas, l’intérêt général emportant toutes les autres priorités. L’objet de l’arrêté est ainsi d’encadrer les mesures à prendre pour préserver l’environnement, ce qui est une bonne nouvelle.

Le projet, d’une valeur de 30 millions d’euros faut-il le rappeler ne sera ainsi pas inquiété quant à sa poursuite…

Articles associés