Top pub

Un adolescent âgé de 15 ans échappe de peu à l’expulsion

C’est une affaire qui ne va pas redorer le blason de Mayotte. Elle vient de paraître dans les colonnes du journal Libération qui relate les faits.

Le 7 juin dernier, Moustafid, un jeune lycéen originaire des Comores âgé de 15 ans se rend en stop à Mamoudzou pour tenter de trouver un stage d’étude.

Pris par le conducteur d’un 2 roues, il est cependant arrêté par les fonctionnaires de la police aux frontières qui le contrôlent et comme l’adolescent n’avait pas de papiers, il a été interpellé avant d’être conduit au CRA.

Il aura beau dire qu’il était mineur et lycéen en montrant sa convention de stage, rien n’y fera, les pafistes sont habitués à ce genre de situation où bien souvent, les mensonges fusent pour éviter la reconduite à la frontière.

Qui plus est, une convention de stage est tout sauf un document officiel…

Au centre de rétention, il parviendra à utiliser le téléphone pour joindre ses enseignants et signaler sa situation.

Problème, sur les papiers administratifs de la PAF il est écrit né en 2 000 et sur l’acte de naissance du jeune homme il est inscrit en 2005. Sur le fond, il n’était donc pas mineur et donc expulsable. Une fâcheuse erreur ou une mauvaise déclaration ?

Mais le témoignage des professeurs permettra à Moustafid d’être libéré, 3 jours plus tard, un problème technique aurait empêché de transmettre la notification au centre de rétention.

Articles associés