décembre 06, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Sortie de crise dans le conflit social à l’ARS

ARS1

17h00 – “Il est signé ce jour, mardi 3 novembre 2020, le présent protocole de sortie de grève, qui traduit la volonté partagée de mettre en place un dialogue social constructif pour l’avenir à l’Ars de Mayotte et d’œuvrer pour une ARS forte, capable de répondre aux besoins sanitaires de la population du département” telle est l’entame de la sortie de conflit qui vient d’être actée.Le Plan Régional Santé sera révisé, la mise en place un fonctionnement plus collégial du secrétariat général a été actée, tout comme le renforcement de la démocratie budgétaire, “en allouant un budget annuel aux services « investisseurs » (logistique, informatique, LAV) dès l’exercice 2021, suivi avec le SG en gestion”.

Les efforts “de reconnaissance de la pénibilité et du préjudice fait aux agents les plus anciens, au moment de leur intégration dans la fonction publique, afin de permettre leur départ en retraite dans des conditions décentes” sont maintenus tout comme la création d’un poste d’adjoint au DSP, “pour faciliter l’évolution de cette direction vers une plus grande transversalité des missions et des fonctions des agents des quatre services concernés, et notamment des équipes terrain”…

Il est encore question de “renforcer la politique interne d’amélioration de la qualité et d’évaluation de l’efficacité et de l’impact des politiques sanitaires conduites et financées par l’agence”, de rapatrier, sous réserve d’obtention des postes correspondants, les missions de l’ARS Mayotte qui sont restées — dans une phase de transition – assurées par l’ARS de la Réunion, s’agissant notamment de la formation des professionnels de santé”.

S’agissant de la formation, Il a été décidé “de mieux prendre en compte les spécificités RH à Mayotte (besoin fort de rattrapage, montée en compétence, gestion des avancements en interne ARS, anticipation pour constitution d’un vivier mahorais limitant à terme le turn-over) grâce à une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et à un important effort de formation” indiquent les syndicats.

Bref, un accord de sortie de crise a été trouvé, le conflit social est achevé à l’ARS…

Articles associés