décembre 06, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

SMAE : Un conflit social qui peut être évité si l’Etat entend le MEDEF

7h36 :
MEDEF
Communiqué : Par courrier en date du 20 février le Medef demandait l’ouverture de négociations la convention collective de branche EAU et ASSAINISSEMENT en saisissant la DIECCTE bien avant les demandes des syndicats de salariés. PJ notre courrier du 20 février 2015
En effet les entreprises du Medef sont attachées à l’entrée dans le droit commun à Mayotte : force est de constater que prés de 3 mois après la DIECCTE n’ pas daigné répondre  à cette demande.
Le MEDEF partage l’avis des syndicats de salariés sur la nécessite de mettre en place cette convention collective mais les services  de l ‘ Etat restent silencieux face à nos demandes du Medef comme celles des syndicats de salariés
Aujourd’hui la DIECCTE porte la responsabilité de l’absence de dialogue social sur ce secteur d’activité stratégique pour la population de Mayotte.
Le MEDEF demande solenellement que des négociation soient ouvertes sur la  convention collective de branche EAU et ASSAINISSEMENT et s’interroge sur le silence de la DIECCTE à ses demandes. Le Medef considère que le DIECCTE  porte la responsabilité du conflit social latent à a SMAE et demande à Monsieur le Préfet d’ordonner à la DIECCTE engager ces négociations.
Le MEDEF est toujours force de proposition pour le dialogue social mais si la DIECCTE prête une sourde oreille à nos  demandes.
Le MEDEF s’en remet donc à la sagesse  Monsieur le Préfet de Mayotte   pour  l’ouverture de négociations la convention collective de branche EAU et ASSAINISSEMENT .
Le Medef et ses adhérents de cette filière sont prêts à s’assoir à la table de négociation dés que l’ Etat convoquera ces négociations.
Thierry Galarme
Président du MEDEF

Articles associés