septembre 27, 2022

Top pub
Top pub

Sanctions suite à la grève Colas ?

13h32 :

salim nahouda

Pendant 11 jours, au mois de juin, la Colas a été paralysée par un mouvement de grève. Un protocole de sortie de crise avait été signé, et la Direction s’était engagée à « aborder les autres sujets évoqués avec les organisations syndicales dans le cadre des réunions régulières du dialogue social dès le mois de septembre 2015 ».

Or, par courrier daté du 29 juin, la Direction a convoqué l’un des représentants syndicaux à un entretien préalable. Elle dénonce en effet « un comportement susceptible d’entrainer une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement pour faute lourde. » Selon Salim Nahouda, d’autres représentants syndicaux auraient reçu une convocation similaire. Il n’en fallait pas moins pour faire réagir la CGTma. Par un courrier daté de ce jour et adressé à la Direction, l’organisation syndicale prévient qu’elle fera tout pour que « cessent toutes formes de représailles chez Colas Mayotte »

convocation entretien

prealable courrier CGTma

mandat delegue syndical

Articles associés