octobre 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub

Quatre ans de prison pour une nuit de violences urbaines et de cambriolages

Six prévenus étaient jugés hier au tribunal judiciaire de Kawéni, pour une grosse affaire de vols en réunion avec violence dans deux domiciles, ainsi qu’au lycée de Chirongui. Une affaire emblématique de la société mahoraise actuelle face à laquelle l’avocat Mansour Kamardine rappelait au tribunal son devoir de protection du peuple français au regard de cette délinquance récurrente, celle-là même qui habille les fenêtres des mahorais de barreaux, et qui teinte la tombée de la nuit d’un sentiment d’insécurité permanent.

La suite dans l’édition France Mayotte Matin du 3 juin 2021.

Articles associés