décembre 10, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Police nationale : le malaise s’amplifie

16h04 :

Police

France Mayotte avait révélé dans ses colonnes le contenu du courrier adressé par le commissaire Miziniak au préfet de Mayotte. Cette missive avait déclenché un mouvement de colère au sein de la corporation, les policiers allant jusqu’à menacer de ne pas défiler le 14 juillet, jour de la fête nationale. Aujourd’hui, les officiers, gradés et gardiens de paix ont décidé de demander un rendez-vous informel aux élus ainsi qu’au préfet, afin de les éclairer sur les dysfonctionnements à la DDSP. Les agents insulaires tiennent à exprimer leur ressenti quant à la publicité qui leur a été faite par le commissaire et dénoncer la « mauvaise ambiance au sein de la DDSP de Mayotte avant qu’il ne soit trop tard ».

Ils ont donc sollicité, à travers leur intersyndicale, un rendez-vous informel le dimanche 12 juillet à 15h00, au Conseil départemental, à l’hémicycle Younoussa Bamana.

A l’heure où nous écrivons ces lignes et en ce qui concerne les élus,  l’intersyndicale de la Police Nationale de Mayotte attendait la confirmation de présence du Président Conseil départemental de Mayotte et de Monsieur le Député Boinali SAID TOUMBOU.

Plus d’informations : courrier intersyndical Police nationale Prefet

courrier intersyndical Police Nationale elus Mayotte

Articles associés