Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Point de la mairie de Pamandzi sur le mouvement de grève des agents entamée le 21 février

La mairie de Pamandzi tient à jouer la carte de la transparence quant à l’évolution du mouvement social qui a débuté en son sein le 21 février dernier. Il est ainsi indiqué tout en retraçant l’historique : 

 

“- jeudi 10 février 2022,  notre service courrier a réceptionné et enregistré un préavis de grève, non daté, présenté par une intersyndicale, comportant 6 points de revendications d’inégales importances.

lundi 14 février 2022 (après 2 jours de week-end) les services ont été chargés d’analyser ces revendications et de faire les propositions destinées à faire l’objet d’un projet de protocole de fin de conflit.

jeudi 17 février 2022 à 14 heures, une réunion formelle de négociations avec pour objectif la signature d’un protocole de fin de conflit a été organisée par le premier adjoint. Outre certains élus, le DGS, les représentants signataires de l’intersyndicale étaient tous présents accompagnés ou assistés de représentants du personnel ou de divers agents. Il a été convenu à l’issue de cette séance travail que le lendemain, serait proposé un projet de protocole tenant compte des échanges et des points d’accord actés.

vendredi 18 février 2022 matin, au cours de cette réunion d’examen du projet de protocole, seul le représentant de Force Ouvrière a émis des propositions rédactionnelles mineures sur le document proposé. Les 2 autres signataires du préavis de grève, ont exposé qu’ils souhaitaient transmettre à leurs dirigeants syndicaux départementaux respectifs notre proposition de protocole. Nous leur avons tous transmis, dès la matinée, une version amendée du projet de protocole. Ils ont sollicité la possibilité de pouvoir se réunir toute la matinée pour prendre connaissance dans le détail de ce projet de protocole. A l’issue de cette séance de travail, ils se sont engagés à nous faire part de leur position ou proposition.

En fin de matinée,  ils ont indiqué que la séance de travail considérée allait se poursuivre l’après-midi et qu’une réponse serait faite ce vendredi 18 février 2022.

à 15 h 04, le représentant syndical FO à la mairie, Monsieur Mohamed SAID YOUSSOUF nous a adressé un mail contenant une lettre signée de l’intersyndicale, indiquant en substance que les propositions : « ne lui convenait pas et qu’elle maintenait le préavis de grève tout en étant ouvert au dialogue ». Le mail comportait le message suivant :

 Bonjour, recevez ci joint la réponse des représentants syndicaux. Nous sommes toujours en train de travailler sur vos propositions.

 

lundi 21 février 2022, la grève a été déclenchée, le portail de la mairie est demeuré fermé, l’agent chargé de son ouverture se déclarant gréviste a refusé de l’ouvrir et a précisé avoir remis la clef à son représentant syndical.

La Mairie est demeurée fermée toute la journée,  et une certaine confusion régnait au sein des grévistes sur les possibilités ou pas d’engager des négociations avec participation ou pas de leurs dirigeants ou représentants départementaux.

dans l’après-midi le DGS a adressé un mail au  représentant syndical Force Ouvrière pour demander la fourniture des propositions qu’il annoncées et l’engagement de négociations.

à 16 heures la réponse qu’il a reçue par mail a été la suivante :

Comme indiqué dans notre préavis de grève l’intersyndicale exige que l’invitation à la table de négociations soit faite par un élu investi de pouvoir de décision.

le mardi 22 février 2022, revenu en fin de matinée de déplacement, le Maire s’est  rendu, dès sa descente d’avion, à la mairie et après avoir fait le point de la situation avec ses collègues et les services, il a adressé un courrier à l’intersyndicale pour l’inviter à la table des négociations dès l’après-midi.

le mercredi 23 février 2022, à 12 h 25, il a  reçu un mail du représentant syndical de FO indiquant ceci :

Bonjour, 

Nous vous attendions pour une réunion de négociation sur notre plateforme révendicative comme convenu ce matin, en vain.

 

Le courrier en question justifiait l’absence de l’intersyndicale à la réunion de négociations reportée verbalement au mercredi après-midi à 15 heures, par le refus de négocier « en dehors des heures de travail ».

le même jour une nouvelle lettre d’invitation aux négociations a été adressée à l’intersyndicale pour le lundi 28 février 2022 à 15 heures”.

Selon la mairie de Pamandzi, “ce communiqué de presse a pour vocation d’informer pleinement sur les démarches entreprises pour trouver une issue rapide à ce conflit dans un contexte sécuritaire très préoccupant”.

 

En attendant, il ne sera pas permis de dire que la mairie n’est pas communicante…

 

Articles associés