Top pub
Top pub
Top pub

Plus de 21 000 sites en service pour la 4G au 1er mars 2016

13h23 :

ANFR

 

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) publie aujourd’hui les derniers chiffres de son observatoire mensuel des déploiements des réseaux 2G/3G et 4G.

 
1.    Au niveau national
Au 1er mars 2016, 23 845 sites sont autorisés, dont 21 013 en service, pour la téléphonie mobile très  haut débit (4G) tous opérateurs confondus.
Les autorisations de sites 4G accordées au cours du mois dernier sont en hausse de 2,3 % par rapport au 1er février.
En France, trois bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G :
·                     La bande 800 MHz
·                     La bande 1 800 MHz
·                     La bande 2,6 GHz
 
15 034 sites1  sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 4,3 % sur un mois).
 9 678 sites1 sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 5,6% sur un mois).
16 757 sites1 sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,8 % sur un mois).
Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit :
 
1.       Orange (8 612 sites)
2.       Bouygues Telecom (7 303 sites)
3.       Free Mobile (5 991 sites)
4.       Numericable-SFR (4 951 sites)

En 3G, le nombre total d’autorisations de sites s’établit à 41 794, dont 2 012 concernent l’Outre-Mer.

En 2G,  41 112 sites sont autorisés sur l’ensemble du territoire, dont 2 578 sont situés Outre-Mer.
2.    Au niveau départemental
L’Agence publie également les chiffres de l’observatoire par département. Ils rendent compte de l’évolution des déploiements des réseaux mobiles, notamment 4G, dans les différents territoires. Ces chiffres sont disponibles sous forme cartographique sur  www.cartoradio.fr (onglet « Observatoire »). La localisation précise des sites autorisés par l’ANFR est également disponible sur ce site.
Au 1er mars, sept départements ont représenté près de 25 % du volume total des nouvelles autorisations 4G en métropole : la Saône-et-Loire, la Seine Saint-Denis, l’Isère, la Marne, la Drôme, les Landes et les Yvelines.
 
Pour plus d’informations sur l’observatoire : www.anfr.fr
Plus d’informations : Observatoire 2G-3G-4G 1er mars 2016

Articles associés