janvier 26, 2022

Top pub

Ne les appelez plus élections cantonales

Mayotte est le premier département région d’Outre-Mer à assemblée unique de l’histoire de la cinquième République. C’est un fait, même si les compétences régionales ne sont encore qu’une vision de l’esprit.

 

En attendant, jusqu’en juin 2015, les conseillers du département étaient élus dans le cadre des élections cantonales. Désormais, il faut les appeler

élections départementales. Les 188 bureaux de vote sont ouverts depuis quelques maintenant et comme en 2015, dans chaque canton, les candidats se présentent en binôme, obligatoirement composé d’un homme et d’une femme. Conséquence, le nombre d’hommes et de femmes est égal dans chaque assemblée départementale.

 

Ce vote concerne l’ensemble des départements, avec quelques exceptions: le scrutin ne concerne ni Paris, où le conseil municipal fait aussi office de conseil départemental, ni la métropole de Lyon, qui exerce aussi les missions d’un conseil départemental.

 

Qui est élu?

Pour être élu au premier tour, le binôme doit obtenir au moins la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50%) et un nombre de suffrages égal à au moins 25% des électeurs inscrits.

Si aucun binôme n’est élu dès le 1er tour, les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir. Pour les binômes suivants, ils ne peuvent accéder au second tour que s’ils obtiennent un nombre de suffrages au moins égal à 12,5% des électeurs inscrits.

Le binôme qui obtient le plus grand nombre de voix au second tour est élu. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

 

Plus de 93 000 électeurs sont attendus dans les urnes aujourd’hui, reste à savoir quel sera le taux de participation… A suivre bien évidemment.

 

Articles associés