décembre 07, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

MCG vs SMART : un jugement très attendu

09h28 :

PHOTO-3

La présidente de Mayotte Channel Gateway avait prévenu. Si la Smart ne signait pas de contrat avant le 24 août, 9h00,  elle déposerait un recours devant le tribunal administratif pour exiger son expulsion de Longoni. La demande étant restée lettre morte, le recours en référé a été déposé lundi.
Cela fait maintenant plusieurs mois que la tension est palpable entre le manutentionnaire historique et le gestionnaire du port. En achetant trois grues mobiles avec un agrément fiscal délivré par Bercy, Ida Nel avait la ferme intention de redéfinir le champ de compétences de la Smart. Ainsi, cette dernière ne se chargerait plus que du déchargement du vrac et des containers sur bateaux équipés de grues embarquées. Mais si la Smart n’a pas mis d’eau dans son vin, c’est en partie à cause du soutien indéfectible du Conseil départemental. Or, depuis le 1er novembre 2013, aucun contrat ne liant MCG et Smart n’a été signé. C’est donc forte de son bon droit qu’Ida Nel a saisi la justice. L’audience devait avoir lieu vendredi matin, elle a été reporté début octobre, tout comme la  séance plénière du Conseil départemental prévue initialement le 15 septembre. Maître Benoit Jorion défendra les intérêts du gestionnaire du port. Or, cet avocat n’est pas inconnu du Conseil départemental puisqu’il a assisté à plusieurs reprises l’institution, alors Conseil général. Les dés sont maintenant jetés et la décision très attendue.

Plus d’informations dans l’édition de France Mayotte matin

Articles associés