juillet 24, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Maître Elad Chakrina répond au Président des Comores

eladchakrina

13h46 : Elad Chakrina, se fend d’un communiqué à la presse en réponse à la lettre ouverte du Président des Comores Azali Assoumani publiée en fin de semaine dernière, où se dernier réclamait « Mayotte comorienne » (voir ce post : http://www.linfokwezi.fr/mayotte-est-comorienne-et-le-restera-a-jamais-president-azali-assoumani/)

En ces mots le docteur en droit public réclame quant à lui « Mayotte française » « Le président de l’Union des Comores, Monsieur Azali Assoumani, se déshonore et déshonore son pays en utilisant la même rhétorique que ses prédécesseurs sur le retour de Mayotte dans le giron comorien.

Notre département est inscrit dans la Constitution française du 04 octobre 1958, qui est elle-même supérieure au droit international. Mayotte, c’est la France et le restera à jamais ! »

Articles associés