novembre 30, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Les Républicains parlent de manipulations des LREM

Il y a quelques jours, le JDD a publié une tribune où 600 élus de France et Navarre, dont Mayotte, soutenaient Emmanuel Macron dans sa campagne aux présidentielles. Parmi eux deux noms de maires Les Républicains de Mayotte étaient alignés. La fédération LR de Mayotte corrige ainsi le tir ci-après

 

Deux noms de maire LR de Mayotte, en l’occurrence Monsieur Ambdilwahédou Soumaila (Maire de Mamoudzou) et Monsieur Andhanouni Saïd (Maire de Chirongui), apparaissent dans la presse pour demander, parmi plus de 600 autres maires (France métropolitaine et Outremer), la réélection du président de la République en 2022 à travers une tribune dont ils seraient tous signataires.

La Fédération des Républicains de Mayotte, vient par le présent communiqué, dénoncer ce qui apparaît comme étant une manœuvre de déstabilisation de la part de Monsieur Emmanuel Macron et de ses soutiens à Mayotte. Une manœuvre qui tend aussi à manipuler les élus locaux et la population au travers d’une pétition détournée de ses véritables fins pour leurs propres intérêts.

En effet, ce qui était censé être un simple appui aux mesures prises par le Président de la République pour élargir le passe sanitaire lorsque l’épidémie était à son niveau le plus élevé, et dans l’objectif d’atteindre un taux de couverture vaccinale supérieur à 90% afin de mieux protéger les français, s’est malheureusement transformé en soutien politique pour un second mandat ; une pratique d’un autre temps que nous condamnons vigoureusement.

Nous rappelons que la réaction de ses deux élus – Les Républicains – étaient précisément justifiée par le fait qu’ils étaient tous les deux atteints violemment par le virus et de ce fait, sont les premiers défenseurs de la lutte contre cette épidémie ; on s’en souvient tous.

Nous rappelons aussi que s’agissant du Département de Mayotte, Monsieur Emmanuel Macron, au soir de son élection le 14 mai 2017, était attendu sur plusieurs points notamment : la sécurité, l’immigration, le chômage de masse, la question de l’eau, le développement social et économique… Force est de constater que sur l’ensemble de ces points, il a failli ; abandonnant totalement Mayotte à son sort. L’autorité de l’Etat est bafouée au quotidien faisant tristement de notre Département une zone de non-droit.

En effet, si la criminalité a explosé sous son quinquennat, l’immigration a quant à elle fait littéralement sombrer le territoire. Le chômage a plus qu’augmenté. La question de l’eau n’a toujours pas été réglée, en témoignent les coupures récurrentes qui sont imposées à la population. S’agissant du niveau de vie des Mahorais et de ses infrastructures (projets structurants) rien n’a été fait pour les améliorer.

Dans ce contexte précis, tout comme l’ensemble des Mahorais il nous paraît difficile de soutenir ce bilan désastreux qui n’avait fait que diviser la France et plonger Mayotte dans le chaos total. D’ailleurs, le Maire de Mamoudzou et le Maire de Chirongui partagent pleinement le constat que nous faisons de ce bilan calamiteux.

En conséquence, l’ensemble des élus – les Républicains – s’engagent à soutenir le candidat ou la candidate qui sera désigné(e) à l’issue du Congrès du 04 décembre prochain pour redresser la France et redonner de l’espoir aux peuples d’Outremer, Mayotte y compris. Aussi, nous appelons l’ensemble des Mahorais à en faire de même.

Articles associés