juillet 15, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Les pêcheurs de Mayotte en crise : un business model à bout de souffle

Les pêcheurs du sud et du centre de Mayotte se sont réunis ce samedi matin à Chiconi pour discuter d’une situation critique : leurs embarcations, des pirogues et barques, ne respectent pas les normes requises pour la pêche professionnelle. Cette contrainte les empêche de mener à bien leur activité.

« On s’est réuni pour savoir comment on va vivre, comment on va faire. Même pour faire de petites pêches en laka, pour satisfaire la population, on ne peut plus« , explique Youssouf Hadumari, responsable des pêcheurs du sud.

« On réfléchit à ce qu’on peut faire auprès de la direction des affaires maritimes, c’est le principal acteur. »

Les pêcheurs envisagent également de manifester pour dénoncer cette situation.

Malgré des promesses de renouvellement de la flotte, il n’a reçu aucune réponse concrète à sa demande de financement pour un nouveau bateau, envoyée aux affaires maritimes.

Les pêcheurs déplorent également la concurrence déloyale des thoniers senneurs qui ratissent les fonds marins mahorais compliquant le travail des pêcheurs mahorais. Six bateaux seraient immatriculés à Mayotte mais venant des Seychelles, de Corée et de Chine, qui pêcheraient dans le domaine du parc marin entre autres, mais ils n’embauchent aucun mahorais.

La communauté des pêcheurs de Mayotte attend des réponses et des actions concrètes pour pouvoir travailler sans perdre d’argent et participer à la souveraineté alimentaire de l’île.

Articles associés