juillet 15, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Les gendarmes de Mayotte rendent hommage aux militaires morts en opération en Nouvelle Calédonie

Etait organisé en début d’après-midi à la gendarmerie de Pamandzi, en présence du préfet Bieuville, une cérémonie d(hommage aux deux gendarmes morts en opération dans le territoire français de Nouvelle-Calédonie. Une cérémonie pleine de respect et de douceur qui permet de témoigner que Mayotte pense à eux, à leur sacrifice.

Pendant ce moment très solennel, Les gendarmes de Mayotte ont sûrement pensé que leurs interventions étaient-elles aussi parfois très dangereuses et qu’elles n’avaient qu’un but : nous protéger

Voici le texte lu pendant l’hommage au maréchal des logis-chef Nicolas MOLINARI et au major Xavier SALOU
A cet instant, débute à Maison-Alfort dans le Val d e Marne la cérémonie d’honneurs militaires en mémoire du maréchal des logis-chef Nicolas MOLINARI et du major Xavier SALOU présidée par le Premier ministre. Décédés respectivement le 15 et le 16 mai 2024, ils étaient tous deux engagés en Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui, les agents du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer se rassemblent partout en France pour leur rendre hommage.

Le 15 mai 2024, le maréchal des logis-chef Nicolas MOLINARI et plusieurs de ses camarades de l’escadron de gendarmerie mobile 211/1 de Melun sont, depuis la veille, engagés pour sécuriser un secteur du village de Plum. Ils sont confrontés à des adversaires particulièrement violents qui les harcèlent en allant au contact et en les caillassant. La pression ne redescend que provisoirement. En début de soirée, alors que le moment est plus calme, un coup de feu retentit et touche le maréchal des logis-chef Nicolas MOLINARI à la tête. Tout en ripostant, ses camarades parviennent à l’évacuer. lI est transféré à l’hôpital de Dumbéa, où li décède à 23H45.
Agé de 22 ans, le maréchal des logis-chef Nicolas MOLINARI était en concubinage.
En reconnaissance de son sacrifice, Nicolas MOLINARI est promu au grade de maréchal des logis- chef à titre posthume. lI est fait chevalier de la Légion d’honneur et la médaille militaire lui est concédée. lI est cité à l’ordre de la gendarmerie, avec attribution de la médaile de la gendarmerie nationale avec palme de bronze. La médaille de la sécurité intérieure échelon or lui a été décernée.


Le 16 mai 2024, vers 17H45 à Nouméa, une colonne de véhicules de la gendarmerie s’apprête à partir en mission de sécurisation. Chef de bord d’un véhicule blindé, le major Xavier SALOU, de l’escadron de gendarmerie mobile 1/1 de Satory, commande une manœuvre pour sortir de la caserne Baily. Un unique coup de feu accidentel part de la mitrailleuse de tourelle de son propre véhicule. lI est alors blessé au thorax. Transporté à l’hôpital de Dumbéa, li succombe à ses blessures.
Agé de 46 ans, le major Xavier SALOU était pacsé et père de deux enfants de 8 et 7 ans.
Xavier SALOU est promu au grade de major à titre posthume. La médaille militaire lui est concédée.
lI est cité à l’ordre de la gendarmerie, avec attribution de la médaille de la gendarmerie nationale avec palme de bronze. La médaille de la sécurité intérieure échelon or lui a été décernée.
Leurs morts illustrent le courage et l’engagement sans limite de ceux qui choisissent de consacrer leur vie au service de al France et des Français.


Nous allons observer à présent un moment de recueillement à leur mémoire.

Articles associés