octobre 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub

Les drames de l’immigration clandestine des Comoriens ne se déroulent pas uniquement dans le canal du Mozambique

Trois ressortissants comoriens, dont une femme, sont décédés après le naufrage d’un bateau lundi 9 août au large de la région Lâayoune au Maroc. Après les 7 personnes qui souhaitaient se rendre à Mayotte et mortes de faim en ayant dérivé pendant 22 jours jusqu’au Kenya, la plus grande misère s’exprime de nouveau.

 

« Les deux corps, dont celui de la femme, ont été récupérés, le troisième n’a toujours pas été retrouvé » confie le consul des Comores à Laâyoune, le Dr Said Omar Said Hassane.

Les victimes figuraient parmi un groupe de « 12 migrants » qui voulaient rejoindre l’Europe. Les recherches sont toujours en cours afin de retrouver des rescapés.

 

Pour mémoire, près d’une quarantaine de Comoriens ont perdu la vie au cours de ces trois dernières années lors des naufrages au large de la Méditerranée.

 

Articles associés