février 05, 2023

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le nouveau programme national de rénovation urbaine intervient à Mayotte pour construire une ville durable

17h48 :

logo-Prefet-de-Mayotte

Engagé par la loi du 1er août 2003 pour la ville et la rénovation urbaine, le premier programme de rénovation urbaine concernait déjà Mayotte avec une intervention sur le quartier de M’Gombani à Mamoudzou, dont les travaux sont en cours. Porté par la mairie de Mamoudzou, le projet d’un montant global de 47 millions d’€ est déjà bien avancé (logements/équipements/aménagements) avec une perspective de fin de travaux fin 2017 et aura permis de construire 131 logements neufs et des équipements publics, de réhabiliter 128 logements des cases SIM et de réaménager toute la zone pour sa sortie d’insalubrité.

Du fait des enjeux urbains et sociaux majeurs, trois nouveaux quartiers de Mayotte ont été retenus par le Ministre de la Ville sur la liste des sites à enjeu national et font désormais partie du nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU) :
– Majikavo-Koropa à Koungou,
– La Vigie sur Petite-Terre, à cheval sur les communes de Pamandzi et Dzaoudzi-Labattoir,
– Kaweni à Mamoudzou.
Chacun de ces quartiers pourra faire l’objet d’une intervention urbaine massive, qui sera définie de façon partenariale et en fonction des besoins d’ici fin 2016. Les mairies concernées sont appelées à être au cœur de la construction du projet partenarial associant l’Etat, le Conseil Départemental, la SIM et les autres opérateurs de logements, le SIEAM (eau-assainissement) et le SIDEVAM (déchets), ainsi que tous les partenaires du monde économique et de la société civile concernés.

Dès cette phase de préfiguration, l’État apporte un soutien important aux mairies qui se matérialise par :
une mission d’appui spécifique, financée par l’ANRU au niveau national pour les projets de Koungou et Petite Terre,
un soutien financier pour assurer le recrutement au sein de chacune des mairies d’un(e) directeur(trice) de projet, capable de porter le projet et de construire le partenariat, la ville de Mamoudzou ayant d’ores et déjà recruté sa cheffe de projet qui a pris ses fonctions mi-juillet,
un soutien financier pour engager les études nécessaires, ainsi que les premières opérations les plus indispensables,
un soutien technique et d’ingénierie assuré au niveau de la DEAL, pour le compte du Préfet, Délégué Territorial de l’ANRU.
Pour chacune de ces 3 opérations la prochaine étape importante sera la signature d’un protocole de préfiguration entre l’ensemble des partenaires, notamment la commune concernée, l’ANRU et le Conseil Départemental. Elle devrait intervenir début 2016.
L’élaboration des projets de renouvellement urbain précités répondent aux objectifs stratégiques du volet cadre de vie et renouvellement urbain, l’un des 3 piliers des contrats de villes des communes concernées qui seront signés cette semaine par le Préfet, les maires et l’ensemble des partenaires.

Articles associés