décembre 09, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le ministre des comptes publics évoque le dossier Air Austral – Corsair

Un rapprochement entre les compagnies aériennes Corsair et Air Austral, cette dernière étant en difficulté, constitue « une option » mais n’est pas la seule, a affirmé mardi le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt.

 

Air Austral, qui dessert l’océan Indien et la métropole depuis La Réunion, a été plusieurs fois aidée, via des prêts garantis par l’Etat et un prêt direct, afin de l’aider à franchir la pandémie de Covid-19.

 

Au total, « cela représente 100 millions d’euros d’aide de trésorerie pour traverser cette crise » a remarqué M. Dussopt lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, après avoir été interpellé sur ce dossier par le député (LR) de La Réunion David Lorion.

 

« Cette crise a révélé des fragilités plus structurelles d’Air Austral », qui emploie plus de 900 personnes, a remarqué le ministre.

 

Dans ce cadre, « le rapprochement entre Corsair et Air Austral est une option, je dis bien une option, qui aurait le mérite de préserver une identité réunionnaise et l’implantation locale », a argumenté M. Dussopt, se disant disposé à accompagner Air Austral dans la restructuration de sa dette.

 

Cette opération doit néanmoins s’effectuer « avec les autres actionnaires et dans le cadre des règlements européens » a-t-il rappelé. L’actionnaire principal d’Air Austral est une société d’économie mixte rassemblant la Région, le Département et plusieurs autres actionnaires, dont la Caisse des dépôts.

 

Le gouvernement s’exprime donc sur le sujet en marchant sur des œufs, mais le ton est bien celui du joint-venture qui se profile avec en ligne de fonds un rapprochement de capital.  Car la dette est là et il faudra bien en venir à bout. Reste à savoir comment…

 

Articles associés