juillet 31, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le manque de prise en charge des déficients mentaux provoquent des drames familiaux

La prise en charge des personnes souffrant de troubles ou de maladies mentales est largement insuffisante à Mayotte : les structures pour accueillir les malades ayant besoin de soins font défaut, les professionnels de santé spécialisés ne sont pas assez nombreux. Ces derniers viennent d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme une nouvelle fois.

En attendant que la tendance s’inverse, les familles sont confrontées à des situations pour lesquelles elle ne sont pas prêtes, elles sont souvent dans le désarroi et démunies pour répondre aux besoins et à la souffrance.

Ces situations tournent quelquefois très le mal, c’est ce qui c’est passé en début de semaine du côté de M’Roalé. Le Samu est appelé pour intervenir sur une jeune femme de 24 ans présentant une plaie profonde à la tête. Une plaie de 10 cm causée par un chombo. Son état s’est rapidement dégradée pendant la journée au point que sa vie soit en jeu.

En réalité, la jeune femme est déficiente mentale, elle frappe violemment régulièrement son petit frère. ce jour là, un des frères un peu plus âgé a pris la défense de plus petit et a frappé sa grande soeur.

Un drame qui aurait probablement pu être évité sa la jeune femme avait reçu des soins adaptés à son état.

Articles associés