novembre 26, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

L’algoculture, un trésor oublié

10h05 :

 

algues-1

L’algoculture, activité lagunaire dont on parle peu, risque de pâtir du ralentissement que vient de subir le développement de l’aquaculture. Pourtant, Mayotte semblait posséder un réel potentiel.
En 2012, des chercheurs du Centre d’Étude et de Valorisation des Algues sont venus sur l’île, après avoir évalué la capacité du lagon à produire des algues. Selon eux, cela pouvait être envisagé à court terme. La mise en culture de micro-algues laissait entrevoir des débouchés intéressants, aussi divers que variés. Quelques mois plus tard, l’étude commanditée par le SIEAM dégageait 8 espèces, cultivables rapidement. Dans un premier temps, une dizaine de fermes algales devaient être créées. Les productions, ciblées en fonction des capacités lagunaires et des besoins du marché auraient été achetées par une structure mère. Malheureusement 3 ans plus tard, ce projet structurant, créateur d’emplois et de richesses se fait toujours attendre.

Dossier complet dans l’édition de France Mayotte matin.

Articles associés