octobre 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub

La Covid un virus qui a fait à ce jour plus de 4 millions de morts et peut-être beaucoup plus selon l’OMS

Lorsque la covid a fait son apparition en fin d’année 2019 sur la planète, l’inquiétude a de prime abord saisi les autorités sanitaires qui n’ont pas forcément été entendues. Quelques mois plus tard, en mars 2020, le monde se plongeait dans un terrible premier confinement.

Mais il aura fallu encore beaucoup de temps pour que les populations prennent la mesure de la pandémie et respectent les mesures barrières ainsi que les restrictions.

 

Pour beaucoup, il ne s’agissait que d’une nouvelle maladie qui allait passer rapidement son chemin. L’analogie avait alors été faite avec la grippe espagnole de 1918 qui avait fait près de 25 millions de victimes. Jamais la covid ne serait aussi virulente et au 21ème siècle, il serait possible d’endiguer tout cela sans qu’il y ait à subir des millions de morts.

 

Plus d’une année plus tard, alors que la quatrième vague se profile, le bilan mondial est le suivant :

Près de 197 millions de cas de contaminations au coronavirus ont été officiellement recensés depuis l’apparition de la maladie en Chine fin décembre 2019. Le bilan des victimes s’élève à au moins 4,2 millions  décès dans le monde.

Or, selon les estimations de l’OMS, le chiffre lié à la mortalité pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19.

Pour l’heure, les Etats-Unis restent le pays le plus touché par l’épidémie (611 801 décès) suivis par le Brésil avec 554 497 morts et 19 839 369 cas et l’Inde se trouve à la troisième place avec 423 217 morts (31 572 344 cas). Le Mexique avec 239 997 morts (2 810 097 cas), et le Pérou avec 196 214 morts (2 108 595 cas) ont également payé cher les conséquences de la maladie. 

 

A Mayotte, 174 décès sont à déplorer, ce qui est considérable. Mais est-ce le bon chiffre ? N’y at-il pas eu plus de disparitions liées à la Covid qui aurait touché des personnes déjà malades ou souffrant de comorbidité ?

Sans doute, dans tous les cas, il n’est plus possible de sous-estimer le virus, même si des vaccins ont été trouvés dans des délais records…

 

Les statistiques témoignent. En effet, le virus est devenu en quelques mois la troisième cause de mortalité en France, après le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Articles associés