juillet 16, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

« Je n’ai pas cherché à m’enrichir avec les décasés » – gérante du Bengali

nailani

07h17 : Nailani Hafoussati la gérante du Bengali, est l’invité du Temps de parole en direct sur KTV et Kwezi FM.

Cela va faire plus de 4 mois que les décasés sont hébergés au Bengali, elle nous informe qu’il y aurait 31 familles hébergées au Bengali, soit environ 116 personnes. « A un moment donné le 26 juin dernier il y avait plus de 400 personnes dans le Bengali » indique-t-elle.

Elle déplore le fait qu’une quarantaine d’enfants est dans la cour toute la journée parce qu’ils ne peuvent pas aller à l’école.

Elle rappelle qu’une première convention a été signée avec l’Etat le 8 juillet dernier, l’Etat devait prendre en charge la restauration et l’hébergement, « on a du licencier beaucoup de nos salariés, nous étions 12 salariés on n’est plus que 3 salariés. »

« Je ne regrette pas ce que j’ai fais, j’aimerai juste que l’Etat prenne ses responsabilités même s’il a régularisé certaines de ses factures mais pas dans la totalité, par le biais de la Croix-Rouge. Mais il est sur que je ne mettrais personne dehors, c’est à l’Etat de venir les chercher. »

La presse s’était faite l’écho de nombreuses dégradations au Bengali en ce sens « je demande aux parents d’être responsables et de ne pas dégrader le matériel. »

Elle précise que « je n’ai pas cherché à m’enrichir avec les décasés, j’ai fais ça pour aider les personnes avec mon cœur. »

 

 

Articles associés