septembre 29, 2022

Top pub
Top pub

Immigration clandestine : Pau-Langevin dit non au droit du sang

10h03 :

Georges-Pau-Langevin

Stopper ou suspendre le droit du sol au profit du droit du sang en France ou seulement en Guyane et à Mayotte, c’est le débat qui a été ouvert il y a quelques jours.
Claude Guéant, qui estime difficile de remettre en cause le droit du sol, recommande en revanche de revoir le regroupement familial. Manuel Valls, quant à lui, s’était exprimé très clairement sur le sujet lors de son déplacement à Mayotte en refusant catégoriquement d’ouvrir le débat. C’est aujourd’hui la ministre de l’Outre-Mer, George Pau-Langevin, qui prend position, en désapprouvant avec force la remise en cause du modèle républicain. Elle dénonce ainsi les propositions qui reviennent à mettre en place une législation d’exception dans les Outre-mer, qui, selon elle, ne peuvent permettre une meilleure maîtrise des flux migratoires en France. Il y a fort à parier que le sujet figurera dans les discours de campagne lors des prochaines élections régionales, mais aussi lors des élections présidentielles de 2017.

Articles associés