juillet 15, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Foot : UCS Sada, champion de la Coupe de Mayotte 2016

18h30 :

capture-decran-2016-11-20-a-18-18-27

Samedi dernier, le stade de Koungou accueillait la finale de la coupe de Mayotte 2016 sous les yeux de supporters venus en masse pour soutenir leur équipe, malgré l’absence de gradins et la vétusté des infrastructures.
Cette finale opposait « les bleus » de l’AJS Handrema aux « verts » de l’us Sada. En présence de nombreux élus, invités mais surtout d’un grand nombre de supporters ayant fait le déplacement pour l’occasion, le match s’annonçait a priori équilibré. Pour ces deux équipes jouant en dHt (division d’Honneur territoriale), la tension était palpable à l’entame de la première mi-temps. marqués par une certaine frustration de l’UCS au début du match, « les bleus » se sont procurés de nombreuses occasions mais n’ont pas réussi à concrétiser dans le premier quart d’heure. C’est dans la seconde période de la première mi-temps que « les verts » se sont réveillés. Après un ajustement des replis défensifs, une correction des marquages et un redéploiement des positionnements, l’UCS est devenue beaucoup plus offensive et a mis la pression pour inscrire ce premier but. Les sadois se sont ainsi offerts plusieurs belles occasions grâce à des contre-attaques d’une rapidité qui a déverrouillé la défense de l’AJS jusqu’à inscrire un premier but. 1 – 0 pour sada à la mi-temps. Le premier but ayant boosté les supporters des « verts », la seconde mi-temps s’est faite sous les chants et cris des supporters sadois fiers de leur équipe. Et malgré un changement en milieu de seconde période pour l’équipe de l’AJS Handrema, la tendance ne s’est pas inversée. Enchaînant les occasions de but, l’UCS Sada a bénéficié d’un coup franc à environ 15 mètres de la surface de réparation et a transformé cette action de jeu en second but. Dominant la fin du match et la pos- session de balle, le numéro 10 des « bleus » a encore opéré une contre-attaque suivi d’une course de 30 mètres avec l’élimination de 3 défenseurs bleus pour offrir le troisième et dernier but de la rencontre, et ce pendant le temps additionnel. Le coup de sifflet final a marqué l’explosion de joie pour le camp sadois, chantant, dan- sant et criant pendant un long moment. Et c’est en brandissant la banderole « Wassi Wacombe » (« on est les plus forts ») que les joueurs de sada se sont joints aux supporters pour fêter la victoire à leurs côtés.
Ludivine ALi

Articles associés