juillet 23, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Eclipses, quelles interprétations selon les cultures ?

10-solar_annular_eclipse_of_january_15__2010_in_jinan_republic_of_china-aa3e3-06dc9

09h17 : L’éclipse annulaire de soleil que nous allons vivre aujourd’hui est bien connue des scientifiques. Mais ce phénomène astronomique a pendant longtemps fait l’objet de nombreuses superstitions. En effet, l’éclipse marque une occultation de la lumière et, à ce titre, a été considérée pratiquement universellement, comme un présage funeste.

Éclipses, quelles interprétations, selon les cultures, les religions ? Nous avons sélectionné pour vous 5 croyances.

Dans la religion musulmane, pour le temps des éclipses le rituel veut que les fidèles aillent faire la prière. Prier était en effet un moyen de se rassurer contre l’effroi que l’éclipse pourrait causer. Selon le chapitre premier de la prière pour les éclipses « Abou-Bikra a dit : Nous étions auprès du Prophète lorsque une éclipse de soleil eut lieu. Il se leva aussitôt traînant son manteau (c’est-à-dire en toute hâte sans prendre le temps d’ajuster son vêtement) et entra dans la mosquée. Nous y entrâmes également. Il pria avec nous deux rika’ jusqu’au moment où le soleil fut dégagé. Alors il dit : « Le soleil et la lune ne sont pas éclipsés à l’occasion de la mort de quelqu’un. Lorsque vous voyez une éclipse, priez et faites des invocations jusqu’à ce que tout danger soit écarté de vous. »

 

Chez les Chrétiens, le mot éclipse ne se lit pas dans la Bible. Les Hébreux ne paraissent pas avoir beaucoup philosophé sur les éclipses. Ils les considéraient comme des effets miraculeux et comme des marques sensibles de la colère de Dieu.
Les Egyptiens honoraient Isis lors des éclipses, une des personnifications de la Lune, en faisant du bruit avec des chaudrons, des tambours et des timbales. Une éclipse totale était un événement terrible, un bouleversement terrible, une guerre à mort contre le Soleil ou contre la Lune, et répandait la consternation dans tous les esprits.
En Afrique de l’Ouest, les Mandingues, bien que professant l’Islam, attribuent les éclipses de lune à un chat qui met sa patte entre la Lune et la Terre; et pendant tout le temps que dure le phénomène, ils ne cessent de chanter et de danser.

Les Inuits cachent les provisions et ferment les maisons, de peur que le Soleil ou la Lune n’y entrent. Les humains jettent des cris et frappent des coups retentissants; les femmes tirent les oreilles des chiens. Si ces animaux crient, la fin du monde n’est pas encore proche, car ils existaient avant les hommes, et ont un pressentiment de l’avenir beaucoup plus certain.

Articles associés