octobre 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub

Dominique Voynet, directrice de l’ARS Mayotte, s’apprête à quitter le territoire

Mercredi matin, Dominique Voynet a annoncé à ses équipes qu’elle allait quitter le territoire. À bientôt 63 ans, l’ancienne ministre va prendre sa retraite. Si elle a posé les bases de l’ARS Mayotte et de plusieurs grands chantiers, son successeur devra aller au bout des choses.

Alors qu’elle était arrivée en fin d’année 2019 pour mettre en place l’ARS de plein exercice au 1er janvier 2020, Dominique Voynet a rapidement vu ses plans chamboulés par la pandémie. Dès le mois de mars, l’ancienne ministre a dû faire face au Covid-19, mais aussi à la dengue qui a fait des ravages l’année passée. Pas vraiment la meilleure manière d’avancer sur la mise en place d’une agence libérée de la tutelle réunionnaise. D’ailleurs, consciente des manques à Mayotte, Dominique Voynet s’est rapidement tournée vers l’île Bourbon en ayant par exemple recours aux services d’un avion sanitaire. Car que personne ne s’y trompe, il faudra du temps pour que le 101ème département soit en capacité d’être pleinement autonome. Et du temps, la cheffe de file de la santé à Mayotte n’en aura pas eu. À chaque fin de vague liée au Covid, c’est la CFDT qu’elle a dû affronter. Le syndicat a multiplié les mouvements de grève, jugeant la politique menée par Dominique Voynet en inadéquation avec les espoirs que l’agence de plein exercice avait fait naître
Pourtant, que l’on aime ou non la«méthode Voynet », quelque chose nous dit que sans sa présence à la tête du système de santé, l’île aurait sans doute vécu des heures encore bien plus sombres depuis mars 2020. L’ancienne ministre est une femme de poigne qui sait ce qu’elle veut et se donne les moyens de l’obtenir. Elle est écoutée à Paris et n’a cessé de faire du lobbying pour mener à bien cette « mission mahoraise », la toute dernière de sa longue carrière. Le second hôpital est sur les rails, à l’instar du Plan nutrition santé, du Plan territorial de santé mentale ou du Plan Santé environnement. L’avion sanitaire est en place tout comme l’héli-SMUR. Une maison de santé pluridisciplinaire va voir le jour à Ouangani. Le CHM va connaître une importante extension. La dynamique est positive même si le plus dure reste à venir, à commencer par convaincre des professionnels de rejoindre Mayotte.

Dans quelques jours, Dominique Voynet quittera donc son poste. Son remplaçant devra être à la hauteur, car c’est souvent quand les personnes nous quittent, qu’on évalue le mieux ce qu’elles incarnaient.

Pierre Bellusci
Pour France Mayotte MATIN du Vendredi 27 août 2021

Articles associés