juillet 15, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Agressé parce qu’il est élu ? L’enquête devra le déterminer

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 2023, El Yassir Manroufou, conseiller départemental de Mtsapéré, a été violemment agressé dans un bar de la commune. Le motif : un simple geste qui aurait déclenché la colère d’un groupe de Congolais présents. L’élu a été attaqué au couteau, son frère grièvement blessé. Les enquêteurs cherchent à établir le lien entre l’agression et le statut d’élu de la victime.

Mayotte a été le théâtre d’une nouvelle agression dans la nuit du 25 au 26 décembre 2023. El Yassir Manroufou, conseiller départemental de Mtsapéré, a été violemment attaqué dans un bar de la commune. Les circonstances entourant cette agression soulèvent des interrogations, notamment sur la potentielle motivation liée à son statut d’élu.

La soirée a pris un tournant dramatique lorsque l’élu et son frère, accompagnés d’un ami, ont pénétré dans un bar bondé. Sous une pluie battante, la recherche d’abri a créé une tension inattendue. Le manque de chaises a conduit El Yassir Manroufou à poser sa main sur une chaise, déclenchant ainsi la colère d’un groupe de Congolais présents. Le groupe aurait reproché à l’élu de s’être emparé d’une chaise qui ne lui appartenait pas. Des paroles échangées ont rapidement dégénéré en bagarre. L’un des Congolais aurait sorti un couteau, cherchant à agresser l’élu. Le frère d’El Yassir Manroufou s’est interposé, subissant une grave blessure au visage, une plaie de 7 cm nécessitant une intervention chirurgicale d’urgence. Le 3e membre du groupe n’a pas eu de blessure grave à la tête car il portait une casquette qui a évité au couteau de le blesser davantage.

Les secours ont réagi rapidement, mais le jeune homme demeure dans un état grave. Choqué par cette expérience traumatisante, l’élu tente de comprendre les motivations derrière cette attaque. Du côté des enquêteurs, la situation demeure floue. Les agresseurs, appartenant au groupe de Congolais, restent non identifiés. La piste du lien entre l’agression et le statut d’élu d’El Yassir Manroufou est actuellement explorée, bien que rien ne soit confirmé. L’intention de tuer restera également à déterminer par les enquêteurs.

La violence contre les élus n’est pas nouvelle à Mayotte. Des incidents similaires ont marqué l’histoire récente, rappelant la nécessité de garantir la sécurité des représentants locaux. La gravité de cette agression soulève des préoccupations quant à la sécurité des élus dans un contexte où de tels actes se multiplient en métropole et dans les territoires d’outre-mer.

Anne Constance Onghéna pour France Mayotte Matin

Articles associés