janvier 18, 2022

Top pub

AG de la Ligue Mahoraise de Football : record de litiges, nombreuses dettes de clubs, début de prise de conscience…

17h31 :

Capture d’écran 2016-01-31 à 17.51.29

Ce matin, s’est déroulée l’Assemblée Générale de la Ligue Mahoraise de Football au sein de l’hémicycle du Conseil départemental. Après l’appel des délégués des clubs, Mohamed Boinariziki, Président de la LMF, prend la parole pour l’ouverture officielle de la séance : « L’institution prend de l’ampleur. Notre sport traverse beaucoup de turbulences… Le bateau a failli chavirer… Nous devons faire face au redressement judiciaire dans lequel nous sommes et c’est ce que nous faisons. »

Ces mots donnent l’ampleur de la tâche et le staff de la Ligue Mahoraise de Football, au fil des interventions, a fait preuve de réalisme et de clarté, à l’image du Directeur Général, Aurélien Timba Elombo, qui répondait à chaque question des Présidents de club et désamorçait chaque revendication, ou encore de Harouna Rassuhi, Directeur Technique Régional de l’Arbitrage, qui reprenait point par point les avancées mises en place en 2015 en s’étonnant que des équipes sont encore en infraction sur le nombre d’arbitres dans leur club alors que 60 jeunes arbitres formés sont actuellement licenciés dans aucun club !

Une avalanche de réserves, 190 en 2015 contre moitié moins dans les clubs des autres ligues, sclérose les championnats et laisse encore à ce jour la DHT et la PH sans vainqueur officiel. En effet, 4 réserves sont encore en cours de traitement. Et c’est le 3 février que les classements définitifs devraient être connus après le traitement de toutes les affaires impliquant des équipes mahoraises à la Fédération Française de Football.

La chasse aux clubs mauvais payeurs va se durcir et pourra aller jusqu’à l’interdiction de commencer la saison si un accord de paiement, au moins par échéances, n’est pas trouvé.

Mais la surprise vient de certains dirigeants de clubs dans l’assemblée qui ont osé dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. « C’est bien beau d’attaquer la Ligue mais il faudrait commencer par nettoyer devant nos portes car les tricheurs se trouvent dans nos clubs« . Ils ont été quelques uns à agrémenter ce genre de discours et ont, pour la plupart du temps, été très applaudis, alors est ce que les clubs commenceraient-ils à prendre conscience de leur responsabilité dans les nombreuses affaires du foot mahorais ?

Plus d’infos dans K SPORT lundi 1er février à 20h sur KTV.

 

 

 

 

Articles associés