juillet 15, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

96 % des entreprises mahoraises sont de petite taille

IEDOM

10h02 : L’IEDOM, l’institut d’émission des départements d’outre mer, a dévoilé hier son étude sur l’économie de Mayotte en 2015. 2015 a été attendue comme une année de transition dû aux changements structurels intervenus en 2014, l’année passée a été marquée par les inquiétudes des acteurs économiques, et par un manque de visibilité sur les perspectives à court. Les freins au développement restent nombreux par le climat social perturbé, les décisions politiques incomprises, une adaptation inachevée à la rupéisation. Dans ce rapport on apprend également que 96% des entreprises mahoraises sont de petite taille, avec un chiffre d’affaires inférieur à 750 000 euros. Les grandes entreprises quand à elle ne se comptent qu’au nombre de quatre tandis que les différents secteurs de l’économie mahoraise, ne se développent pas à la même vitesse.

Une grande partie de l’économie locale est aujourd’hui dépendante de la commande publique. Problème, celle ci peine à se relancer notamment en raison de fonds européens toujours en attente.

En ce qui concerne l’année à venir, les voyants sont donc loin d’être au vert car de certains secteurs avancent avec beaucoup d’incertitudes. Même s’il existe des raisons d’espérer avec notamment un maintien probable du dynamisme de la consommation des ménages, et une relance de la commande publique, par le biais de la mise en œuvre du Contrat de Plan Etat Région et des fonds européens.

Articles associés