novembre 13, 2018

Top pub
Top pub

Une trentaine de manifestants venus soutenir Ampa jugé ce matin au Tribunal de Grande Instance

9h00:

TGI Tribunal

Il y a un peu plus de 2 semaines, les policiers ont interpeler l’un des membres du collectif de Mayotte suite à une action de fermeture du dispensaire Jacaranda. L’individu a été placé en garde à vue et convoqué ce matin devant le TGI. Pour l’occasion, une trentaine de personnes étaient présentes afin de soutenir le surnommé Ampa. Dans une ambiance calme, le cortège a ensuite pris la direction de la place mariage à pied, occasionnant la fermeture d’une des deux voies de circulation. Avant cela, le collectif et l’intersyndicale avaient envoyé le communiqué suivant:

Communiqué du collectif et de l’intersyndicale

Pour ceux qui ne connaissent pas Ampa ; il est cette silhouette fine et éternellement jeune, un sourire immense et des yeux tendres. Ampa est un garçon joyeux, même un peu trop joyeux qui ne rate aucune manifestation publique à Mayotte, non pour une cause ou une conviction quelconque, mais juste pour être là, parmi les siens, vivre avec les autres et profiter de ses seuls moments de distraction sur une île qui sombre de jour en jour dans la morosité et la violence.

Les concerts devenant de plus en plus rares, Ampa prend part à tous les mouvements sociaux. Tous les « agitateurs » mahorais connaissent Ampa et savent qu’il est un innocent, simple d’esprit, grand de cœur et inoffensif. Tout le monde le sait à Mayotte, sauf ceux qui sont en charge de la sécurité publique et qui le prennent pour un dangereux Che Guevara.

Le 16 octobre dernier, lors d’une manifestation devant le dispensaire le Jacaranda, Ampa a été violemment arrêté par la police, placé en garde à vue pendant plus de 8 heures, puis convoqué devant le procureur pour rébellion face aux dépositaires de l’autorité publique. Comment les policiers ont pu constituer un dossier contre ce « joyeux » aux propos décousus, un jeune homme qui ne possède pas toutes ses facultés mentales ?

Un mois après la bataille d’un escadron de gendarmes contre Balahachi alias Kirikou , nous voici donc devant l’escroquerie policière du siècle. Ce matin, le collectif des citoyens de Mayotte sera au tribunal aux côtés d’Ampa pour rire, sans se moquer, de cette justice qui tutibe et s’avilit avec cette procédure.

Articles associés