octobre 31, 2020

Top pub

Un sous-préfet à la relance pour Mayotte dans les prochaines semaines

member-of-parliament-amelie-de-montchalin-attends-a-session-at-the-national-assembly-in-paris_6166900

17h59 – La ministre de la transformation et de la fonction publique Amélie de Montchalin vient d’annoncer la nomination dans les prochains mois de 30 hauts-fonctionnaires, baptisés « sous-préfets à la relance ».
Ils auront pour mission d’accompagner la mise en œuvre partout en France du plan de relance du gouvernement de 100 milliards d’euros sur deux ans décidé pour faire face à la crise du Covid-19. La mission principale de ces chefs de projet à la relance sera de « remonter tous les blocages administratifs, de procédures, de dispositifs très compliqués » sur tout le territoire.

“Nous lançons ce matin avec Gérald Darmanin un appel a candidatures pour recruter ces 30 sous-préfets à la relance. Grâce à ces renforts, il y aura un sous préfet FranceRelance par département pour accompagner citoyens, élus et entreprises” a ainsi indiqué la ministre.
Dans le détail, 9 sous-préfets seront affectés à une région (Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, Corse, Grand Est, Ile-de-France, Occitanie, PACA, Pays de la Loire), 18 à un département (Mayenne, Cantal, Isère, Haute-Loire, Nièvre, Finistère, Indre-et-Loire, Ardennes, Somme, Aisne, Val-d’Oise, Essonne, Seine-Maritime, Calvados, Creuse, Charente, Pyrénées-Orientales et Vaucluse) et trois à une collectivité d’outre-mer : La Réunion, Martinique et Mayotte qui n’a pas été oubliée.

Les postes sont ouverts aux hauts-fonctionnaires déjà en fonction. Leur prise de poste se fera « très rapidement », dès novembre et au plus tard le 1er janvier 2021. Affectés auprès du préfet, ils seront en mission pour un à deux ans, le temps de mettre en oeuvre le plan de relance.

Articles associés