septembre 18, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un parc qui doit ramener la vie dans un secteur sinistré à bien des niveaux

Plus aucun quartier n’est épargné à Mamoudzou par la délinquance. De Kawéni à Tsoundzou en passant par M’Tsapéré, Passamainty et Doujani, ces secteurs sont quasi quotidiennement le théâtre de heurts entre bandes rivales ou pas d’ailleurs, mais des hordes de jeunes qui optent pour la violence et l’oisiveté et non pour la paix publique.

 

Les causes sont nombreuses pour expliquer ces choix, mais elles ne le sont pas lorsqu’il s’agit de justifier les efforts de la commune pour ramener la vie dans ces zones d’insécurité.

Ainsi, le Maire de Mamoudzou, Ambdilwahédou SOUMAILA a inauguré hier le parc Amina Oili à Tsoundzou 1 hier, un nouvel équipement, s’implantant sur le site de l’ancien village. Il a été baptisé en l’honneur de la première habitante de Tsoundzou 1, et vient symboliquement acter la résurgence du village. Ce lieu revêt une valeur historique, mémoriale et patrimoniale.

 

“Il s’inscrit dans un contexte de stratégie territoriale, avec d’une part la finalisation en cours du Schéma d’aménagement régional (SAR) par le Conseil départemental en lien avec divers acteurs territoriaux, et en prévision de l’installation de l’Agence régionale de la biodiversité de Mayotte à horizon 2022 ; et dans un contexte de stratégie nationale avec d’autre part l’adoption du nouveau Contrat d’objectifs et de performance par le Conseil d’administration du Conservatoire du littoral, le 15 juin dernier” indique la pairie de Mamoudzou.

 

En attendant, le projet du parc de Tsoundzou 1 constitue pour la municipalité “une promesse de zone d’attractivité économique en voie d’émergence, une zone porteuse d’une dynamique en matière d’emploi ; mais aussi un endroit où l’on renoue autrement avec l’espace villageois, avec l’ambition de favoriser le vivre-ensemble et les liens intergénérationnels”.

 

Pour ce faire, il aura fallu mettre la main à la poche et la requalification du site, financée par la Ville à hauteur de 2 520 000 €, s’inscrit dans le Plan paysage de Mamoudzou, et fait partie d’une stratégie dans le but d’anticiper le recul progressif du trait de côte tout en valorisant le quartier.

 

Situé à proximité des mangroves, le parc comporte de nouveaux aménagements : un city stade, des agrès, un terrain de pétanque, une aire de jeux pour enfants, ainsi qu’une place et du mobilier de repos. D’autres aménagement sont amenés à compléter le parc dans les mois à venir : des terrasses et une passerelle, un skatepark, et par la suite des commerces ainsi qu’une offre de restauration.

Pour l’heure, le Maire a symboliquement remis les clés du lieu à Faysal ABOU BACAR, Président de la Fédération des associations de Tsoundzou 1 (FAT).

 

Maintenant, il faudra voir à l’usage. Le parc deviendra t-il un lieu de vie ou un nouveau point de rendez-vous de la délinquance si présente sur le secteur ?

 

Articles associés