septembre 20, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un court métrage réalisé au Lycée de Mamoudzou Nord fait polémique

10h20 :

Capture d’écran 2019-08-28 à 10.15.52

De la barge au Caribou, en passant par Chez Cousin et le 5/5, tout le monde possède un avis sur le sujet. Depuis vendredi et sa projection en présence du préfet et du vice-recteur, l’affaire du film réalisé au Lycée de Mamoudzou Nord par la classe de Terminale option cinéma, n’en finit plus de faire débat. Les 14 minutes du court métrage se voulaient pédagogiques. Elles ont créé un tollé qui rappelle au combien les tensions communautaires persistent sur le territoire.
En cause : un thème qui fait la part belle au racisme. Un racisme ciblé par les auteurs du court-métrage: l’histoire raconte les mésaventures d’une mère originaire d’Anjouan qui arrive de manière irrégulière sur le territoire. Son objectif : scolariser ses enfants. Néanmoins, elle est confrontée à une multitude de freins et de barrières, exploitée par un couple mahorais pour obtenir un certificat d’hébergement ou encore insultée de « sale anjouanaise » au moment d’inscrire ses enfants à l’école. Selon Gilles Colin, l’enseignant qui a supervisé l’ensemble du projet, le court métrage est inspiré de faits réels. Oui mais voilà, la manière de traiter ce sujet aussi sensible, tend à stigmatiser les mahorais.
La suite de l’article dans votre France Mayotte Matin du jour

Articles associés