novembre 23, 2020

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un bilan très lourd après de nouveaux affrontements

Violences

11h00 – “Ce vendredi 9 octobre 2020, la Ville de Mamoudzou a été le lieu de violences urbaines dans les quartiers de Doujani, Passamainty et Cavani Baobab. A notre connaissance, quatre personnes ont été blessées dont une personne pour qui le pronostic vital est engagé, plusieurs habitations ont également été incendiées, et d’autres bien privés et publics ont été dégradés. Suite à ces événements inadmissibles, le Maire de Mamoudzou et l’ensemble du Conseil municipal condamnent avec la plus grande fermeté ces agissements et lancent un appel au calme et à l’apaisement des tensions. Ils demandent également à ce que la propagation de fausses rumeurs cesse afin de ne pas attiser les tensions inutilement.
Suite à ces violences, la ville de Mamoudzou a également fait le constat de destruction de biens publics dont la dégradation de matériels de la ville. Elle s’est constituée partie civile et déposera plainte en vertu de l’article 322-3 du code pénal disposant que : est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende, la destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien destiné à l’utilité publique et appartenant à une personne publique, et/ou lorsqu’elle est commise par plusieurs personnes, agissant en qualité d’auteur ou de complice” indique la mairie de Mamoudzou dans un communiqué pour le moins solennel.

Bilan des affrontements :
4 évasan
1 personne au pronostic vital engagé
1 enfant âgé de 8 ans blessé

Articles associés