octobre 21, 2020

Top pub
Top pub

Un beau petit rappel à l’ordre

Total

Dans un courrier adressé à la direction de Total, Franck Manchon le coordinateur Force Ouvrière du groupe Total, rappelle à l’ordre le pétrolier quant à la fermeture des stations de Dzoumogné et Chirongui pour cause de cambriolages. Le message vaut le détour…

“Monsieur Le Directeur général,
Récemment, la direction de TOTAL a décidé de fermer plusieurs stations-service à Mayotte. Elle argumente ces fermetures par le fait que plusieurs cambriolages ont été commis à l’encontre de stations-service TOTAL.
Le syndicat FO du Groupe TOTAL trouve cette décision contraire au devoir sociétal du Groupe envers la population mahoraise. En effet vous privez de carburant un grand nombre de Mahorais habitant dans le nord ou dans le sud de l’île.
Vous n’ignorez pas qu’une grande partie de la population n’a pas de cartes de crédits et a besoin, de ce fait, des services de nos pompistes. La réouverture immédiate des stations est un devoir et une nécessité pour un grand nombre.
Le syndicat FO de Mayotte vous demande de mettre en place, par l’intermédiaire d’une société de gardiennage, une surveillance humaine 24 heures sur 24 afin de garantir la sécurité du matériel, des salariés et des clients.
La direction de TOTAL Mayotte doit arrêter rapidement son double discours « politiquement correct » sans aucun suivi dans les faits.
Je vous rappelle, Monsieur de Directeur général, que, depuis plusieurs mois, la direction locale évite même les élus en piétinant, de ce fait, les règles élémentaires du Code du travail et celles de la démocratie. Je vous rappelle que les élus ont été choisis majoritairement par les salariés lors des élections professionnelles et que, cela plaise ou non à la direction locale, le syndicat FO représente 65 % des suffrages.
Pour conclure, le syndicat FO vous demande de respecter la population Mahoraise en leur mettant à disposition des stations-service fonctionnelles et sécurisées.”

Articles associés