Top pub
Top pub
Top pub

Un accord France – Kenya pour un échange de talents et de compétences

Lors du Conseil des ministres d’hier, un accord entre les deux pays a été entériné. Il s’agit de faciliter l’accès dans l’un aux ressortissants de l’autre.

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a présenté un projet de loi autorisant l’approbation de l’accord de partenariat entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Kenya relatif à la promotion et à l’échange des compétences et talents.

Cet accord a été signé le 13 mars 2019 à Nairobi par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et par Monica K. Juma, ministre des Affaires étrangères de la République du Kenya.

Il vise, sur une base de réciprocité, à promouvoir et faciliter les échanges d’étudiants, d’enseignants, d’universitaires, de chercheurs, de stagiaires, de volontaires et de professionnels entre les deux pays, et à simplifier les procédures de délivrance des titres de séjour ou des visas de long séjour pour les étudiants, les stagiaires, ainsi que les enseignants et les chercheurs.

Il prévoit par ailleurs de faciliter la délivrance d’une autorisation de travail aux ressortissants des deux pays rattachés à une institution culturelle, sociale, économique, éducative et technique sur le territoire, aux fins de promouvoir la mobilité des professionnels et l’acquisition de nouvelles compétences.

Articles associés