Top pub
Top pub
Top pub

Tsingoni : ils employaient des étrangers pour construire une maison

Ce matin, le Tribunal judiciaire de Mamoudzou accueillait deux hommes accusés d’employés des ESI pour construire une maison.

Les prévenus avaient la tête basse, ce matin devant la barre. Deux Mahorais, habitant Dzaoudzi et Tsingoni, étaient jugés pour avoir fait construire à des étrangers en situation irrégulière le premier étage d’une maison de Tsingoni, qui appartenait à l’un des deux hommes.

Un contrôle de police avait eu lieu en août dernier. Les fonctionnaires voient qu’un étage est construit au-dessus d’un douka, et montent donc pour parler aux deux hommes qui travaillent. Mais ils viennent des Comores et n’ont pas de titre officiel leur permettant une activité salariée.

Le propriétaire déclarera à la barre qu’il n’en savait rien. Mais ces faits sont assez fréquents à Mayotte, surtout sur les chantiers, certains individus profitant de la détresse des étrangers pour les employer de façon informelle.

Articles associés