décembre 09, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

« Tropique de la violence » en course pour le Grand Prix du Roman Métis

9h45:

Photo 4 Nomines GPRM

Les quatre ouvrages finalistes du prix littéraire, le « Grand Prix du Roman Métis », sont connus. Parmi eux figurent ‘‘Tropique de la violence » de la mauricienne Nathacha Appanah. Publié chez Gallimard, l’ouvrage se veut une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte. Il a déjà obtenu plusieurs prix dont le prix Fémina des lycéens 2016.

Il est bien parti pour remporter ce « Grand Prix du Roman Métis », prix littéraire international de la Ville de Saint- Denis porté par l’association La Réunion des livres. Créé en 2010, il récompense un roman francophone paru depuis moins d’un an et véhiculant des valeurs de métissage, humanisme et diversité.

Quatrième de couverture de « Tropique de la violence »: «Ne t’endors pas, ne te repose pas, ne ferme pas les yeux, ce n’est pas terminé. Ils te cherchent. Tu entends ce bruit, on dirait le roulement des barriques vides, on dirait le tonnerre en janvier mais tu te trompes si tu crois que c’est ça. Écoute mon pays qui gronde, écoute la colère qui rampe et qui rappe jusqu’à nous. Tu entends cette musique, tu sens la braise contre ton visage balafré? Ils viennent pour toi.»

Photo Jury GPRM et PRM Lecteurs 

Articles associés