Top pub
Top pub
Top pub

Trop d’IVG en Outre-Mer et à Mayotte

affiche-IVG

Dans le numéro de septembre d’Etudes & Résultats, la DRESS publie les chiffres 2018 de l’interruption volontaire de grossesse en 2018 et les tendances selon les régions et territoires français.
En 2018, 224 300 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France, dont 209 500 auprès de femmes métropolitaines, une légère hausse (3%) par rapport à 2017.
Ainsi, dans les territoires et départements d’Outre-mer (DROM), le taux de recours à l’IVG est à son niveau le plus élevé depuis 1900. 27,8 femmes sur 1000 y ont avorté en 2018 contre 15 pour 1000 en métropole. C’est dans le département de la Guadeloupe que le nombre d’IVG par femme est le plus important : 38,5 femmes sur 1000 y ont eu recourt en 2018 contre 10,9 sur 1000 en région Pays de la Loire et 22 pour 1000 en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
D’une façon générale, les taux de mineures sont plus élevés dans les DROM ; 14,6 femmes pour 1000 étaient mineures (15-17 ans) en Guadeloupe. Selon la DRESS, 1 IVG sur 20- soit 5,3% du total – est pratiqué durant les 2 dernières semaines du délai légal : entre 12 et 14 semaines de grossesse d’aménorrhée ( méthode instrumentale). Cette proportion est également plus élevée dans les DROM, notamment à Mayotte où elle atteint 15,3%.

Articles associés