Top pub
Top pub

Transports scolaires : les ratés de la rentrée

11h12 :

Capture d’écran 2015-09-02 à 16.02.08

La rentrée est à peine entamée que déjà, les problèmes de transports scolaires se profilent. Si Matis a conservé la gestion globale du transport ou lot 1, il a assuré l’acheminement des élèves cette semaine. Le délai légal après décisions finales a ainsi été respecté avant la prise de fonction des autres transporteurs.
Pour répondre aux marchés, les groupements avaient affirmé disposer d’une flotte de 21 véhicules de 59 places. Or, les chauffeurs font des doubles ou triples rotations pour ramasser tous les enfants dont ils ont la charge. Ils ne disposeraient en fait que de véhicules de 15 à 22 places. C’est la raison pour laquelle depuis lundi, de nombreux élèves arrivent très en retard ou restent sur le carreau. Si Matis avait fourni les cartes grises de ses bus pour asseoir sa crédibilité lors de la consultation, les autres transporteurs avaient été crus sur parole. Il leur faudra donc du temps pour que la flotte nécessaire soit constituée, Matis ayant décidé de s’abstenir de tout recours.

Plus d’informations dans l’édition de France Mayotte matin.

Articles associés