Top pub
Top pub

Somaco versus France Mayotte matin : le quotidien relaxé

10h50 :

 

TRIBUNAL-3

Il y a quelques mois, le quotidien France Mayotte matin (groupe Kwezi) publiait une interview d’un ancien salarié de la Somaco dans laquelle il dénonçait les conditions de travail et de vente en vigueur dans la société. Il n’en fallait pas moins pour faire réagir Aziz Akbaraly et son épouse Caoneine, dirigeants de l’entreprise, qui ont porté plainte pour diffamation, estimant que le contenu de l’article portait atteinte à leur honneur et à celle de leur société.

Le tribunal a tranché : Patrick Millan, directeur de publication et Samuel Boscher, rédacteur en chef France Mayotte matin ont été relaxés.

Articles associés