juillet 06, 2020

Top pub
Top pub
Top pub

Sept agresseurs interpellés hier dans la commune de Tsingoni

10h15:

gendarmerie immigration 2

Le 28 août dernier en début d’après-midi devant le lycée de Kahani, une quinzaine de jeunes, en provenance de la commune de Tsingoni, ont violenté un jeune homme de 20 ans, à coups de chaîne de vélo, de coupe-coupe, de matraque et de jets de pierres. Quelques minutes plus tard, ces même agresseurs s’en sont pris à un autre jeune homme de 17 ans.

Un individu faisant partie de l’Équipe Mobile de Sécurité (EMS) du lycée a tenté d’intervenir pour leur porter secours mais il s’est retrouvé à son tour projeté au sol puis roué de coups. La première victime a écopé de 2 jours d’ITT, la seconde de 6 jours et la dernière, d’une ITT provisoire de 21 jours.

Hormis ces trois agressions, trois autres ont eu lieu contre trois personnes faisant partie de l’EMS en l’espace d’une vingtaine de jours, créant un certain émoi au sein du Vice-rectorat. L’exploitation de la vidéoprotection a permis d’identifier 7 des 15 agresseurs, dont les plus virulents. Ces derniers sont domiciliés dans des « bangas » sur la commune de Tsingoni. Il ont été interpellés hier matin aux alentours de 6h, puis placés en garde à vue dans les locaux de la brigade de Sada.

Articles associés