janvier 23, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Rozette Yssouf s’attaque aux violences conjugales

Paru aux éditions Edilivres, l’ouvrage de l’auteure mahoraise Rozette Yssouf prend à bras le corps la question des violences conjugales. Rencontre avec une auteure passionnée et engagée.

FMM : Votre essai « Femmes victimes de violence conjugales, Quel cadre thérapeutique pour favoriser le processus de résilience ? » vient de paraître. De quoi parle t’il ?

R.Y : C’est un ouvrage qui donne la parole aux femmes victimes de violences conjugales sous toutes les formes, aussi bien physiques, psychologiques, économiques, sexuelles etc… J’ai fait mon stage de fin d’étude dans une association à la Réunion qui prenait en charge ces femmes là pour les démarches juridiques et pour les soutenir psychologiquement afin de se reconstruire après des années avec un conjoint maltraitant. Elles restaient dans un « cercle vicieux » en espérant qu’un jour leur compagnon violent change sans que cela arrive. Ces femmes étaient isolées et sous l’emprise de ces hommes et c’était très difficile pour elles de les quitter, de les dénoncer et partir de  » la maison de l’horreur ».

FMM : Comment décrire l’ouvrage ? Est-ce un essai psychologique ?

R.Y. On peut dire ça, un essai psychologique qui se veut avant tout préventif. Car la violence conjugale est un fléau national et mondial. C’est important d’en parler encore et encore pour faire bouger les choses.
Il faut savoir qu’à la base j’ai commencé mon stage à Mayotte dans une association qui accueillait les victimes de violences conjugales mais à cette époque, c’était très compliqué pour elles de venir se confier même auprès des professionnels. C’était en 2010/2011.

Retrouvez la suite de l’interview de Rozette Yssouf dans le France Mayotte Matin du jeudi 7 décembre.

Articles associés