Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le recteur à Sada et Dembéni pour la rentrée scolaire

En ce lundi de rentrée, le recteur de Mayotte, se déplaçait au lycée de Sada et à l’école maternelle de Dembéni pour y constater les travaux de réhabilitation et de sécurité.

Les établissements scolaires de Mayotte sont régulièrement les cibles des délinquants. Et les habitants de Combani bloquaient l’accès aux étudiants de Mirereni hier matin. Mais le rectorat veut demeurer optimiste. Gilles Halbout, recteur de Mayotte, était hier matin en visite au lycée de Sada, puis à l’école maternelle de Dembéni. Cela pour « faire un point sur les travaux de sécurité, de réhabilitation et d’agrandissement » dans ces deux établissements. « Depuis quelques mois, voire quelques années, il y a une très belle dynamique à Mayotte, se félicite-t-il. La population adhère [aux travaux réalisés], il suffit de voir la forte présence des parents d’élèves ce matin à Sada. » M. Halbout, confiant, ne veut pas baisser les bras et « continuer à travailler pour l’éducation de nos enfants ».

Au c?ur des travaux constatés par le recteur, la sécurité. « C’est notre priorité depuis que je suis arrivé, affirme-t-il. Nous avons installé des clôtures, des caméras de vidéoprotection, et renforcé les moyens humains. Sans parler de tout le travail en interne mené en association avec la gendarmerie et les forces de l’ordre. » Au lycée de Sada par exemple, 4 caméras de vidéosurveillance sont déjà en fonction. 10 le seront d’ici la fin de la semaine. Mais c’est bien l’agrandissement de l’établissement, désormais terminé, qui est remarquable. Le lycée compte en effet une quinzaine de nouvelles salles, comme le détaille Gilles Halbout : « Les élèves étaient déjà dedans. Cinq salles sont informatisées. Une salle est destinée à la nouvelle classe préparatoire aux grandes écoles qui ouvrira à la rentrée prochaine. Une salle de théâtre est aussi présente ».

Le recteur « optimiste » à Sada et Dembéni

Après le lycée de Sada, le recteur et son équipe ont accompagné la rentrée des maternelles de Dembéni, « l’une des premières écoles maternelles de l’île », nous rappelle M. Halbout. L’âge du bâtiment fait que de nombreux travaux étaient nécessaires. Ces derniers ont été promptement menés par la mairie et le rectorat pendant les vacances. « Elle demandait des travaux de réhabilitation, continue le recteur. Avant les vacances, il y a eu des fuites dans le toit et des inondations. » Ainsi, 700 mètres carrés de toiture ont été refaits à neuf. Un « travail colossal de la mairie, qui l’a livré dans les temps », selon Gilles Halbout. De plus, la cour de l’école a été réaménagée pour éviter de nouvelles inondations.

Articles associés