septembre 22, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Ramlati Ali réagit suite à sa mise en examen et maintient sa candidature à l’élection législative partielle

16h55:

Ramlati ALI

Ramlati Ali n’aura pas mis longtemps avant de réagir suite à sa mise en examen pour complicité d’établissement et d’utilisation de fausses procurations. Par le biais d’un communiqué, elle écrit ainsi: « Suite à l’article paru dans Les Nouvelles de Mayotte du mercredi 14 février 2018 faisant état de ma possible mise en examen à la suite de ma garde à vue au sein des locaux de la section de recherches de Pamandzi, je tiens à apporter le droit de réponse suivant.

Je confirme bien avoir été entendue par la gendarmerie et avoir été mise en examen pour des faits de « complicité » pour ce que la presse appelle les « carabistouilles électorales » de juin 2017. Depuis le début de cette affaire, j’ai toujours indiqué que je n’avais rien à me reprocher et que je me tenais à la disposition de la justice pour pouvoir m’expliquer.

Je suis donc satisfaite de pouvoir enfin accéder au dossier et de pouvoir en totale transparence établir la réalité des faits. Je tiens enfin à rappeler, particulièrement en cette période de campagne électorale, qu’une mise en examen n’a jamais signifié être coupable et qu’il y a lieu de faire respecter le principe de la présomption d’innocence. Je confirme ma détermination à être à nouveau candidate pour l’élection législative partielle des 18 et 25 mars 2018. « 

Articles associés